La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
Préserver l’environnement par le biais des normes
Julie Debruyne  •  11 octobre 2017

-

Renforcer la contribution des normes à la protection de l’environnement grâce à une plus grande participation de la société civile à l’échelle nationale

14 novembre - Bruxelles

Sécurité des consommateurs, changements climatiques, efficacité énergétique et des ressources, chimie durable, protection des travailleurs... Quotidiennement, les normes ont une incidence sur notre qualité de vie et notre environnement. Il est donc essentiel de veiller à ce que les intérêts des citoyens soient placés au cœur de leur développement.

L‘utilisation croissante des normes dans les législations européennes et nationales, y compris dans des domaines d’intérêt public, rend la participation de la société civile aux processus de normalisation plus importante que jamais.

Notre événement vous donnera un aperçu de la façon dont les normes sont élaborées et de leurs répercussions sur les politiques environnementales dans des domaines tels que la qualité de l’air et le secteur de la construction. Nous explorerons également la question de la participation de la société civile dans les processus de normalisation au niveau national, en vue de rendre les normes utiles à tous.

Les organisateurs : Les associations environnementales Inter-Environnement Wallonie, Bond Better Leefmilieu, ainsi que l’ONG pan-européenne ECOS.

INFOS

Date et heure : mardi 14 novembre 2017, de 9h à 12h30, suivi d’un lunch (sandwich)

Lieu : BBL2MEET, Rue des Deux Églises 47, 1000 Bruxelles

> Inscription via cette forme avant le 9 novembre

Programme

9h00 : Accueil et café

9h30 : Discours d’ouverture

Mathias Bienstman, Bond Beter Leefmilieu (BBL)

9:40 : Quel rôle peuvent jouer les normes dans la protection de l’environnement et de la santé ?

Les normes influent sur la façon dont les produits et services sont conçus, exploités et vendus. De l’utilisation de produits chimiques dans les produits au traitement des déchets et au-delà, les normes sont partout et affectent notre planète et notre vie quotidiennement.

Les normes sont de plus en plus utilisées pour soutenir les lois et les politiques dans les domaines d’intérêt public, tels que la sécurité des consommateurs et la protection de l’environnement. En vertu de la « nouvelle approche », les législateurs se tournent vers l’industrie pour décider des moyens techniques permettant de satisfaire aux exigences légales essentielles et respecter les objectifs politiques. Mais cette approche a pour conséquence que ce sont principalement les entreprises qui décident des moyens de préserver notre environnement, que ce soit en matière d’efficacité énergétique, d’efficacité des ressources ou de transport durable.

Ce panel aura un échange ouvert sur la façon dont la nouvelle approche a été utilisée dans la législation environnementale belge et quels en sont les avantages et les inconvénients. La nouvelle approche a-t-elle permis d’améliorer la santé et la protection de l’environnement en Belgique et au-delà ? Devrait-elle être revue pour assurer une contribution plus efficace à l’avenir ? Les intérêts des parties prenantes sont-ils équilibrés dans le processus de normalisation ?

  • Renaud Colette et Dieter de Lauthewer, autorités publiques belges (SPF Economie & SPF Environnement)
  • Olivier Thibaut, GAS.be laboratoire
  • Représentant du consommateur (à confirmer)
  • Représentant d’entreprise moyenne (à confirmer)

Le panel sera suivi d’un échange de questions et de réponses avec le public

10:50 Pause-café

11:10 Aider la société civile à s’engager dans la normalisation afin de renforcer la façon dont les normes protègent l’environnement

Les organisations de la société civile et d’autres parties prenantes comme les PME apportent une immense valeur ajoutée à la normalisation, mais cette contribution est souvent sous-estimée ou ignorée. Leur expertise technique et leur point de vue spécifique améliorent la qualité des normes et influent positivement sur le rôle qu’elles jouent dans le renforcement de la protection de la santé et de l’environnement.

La participation de la société civile à la normalisation en Belgique reste faible, en raison des ressources et de l’expertise nécessaires pour participer et des obstacles auxquels ils sont confrontés pour participer efficacement au processus. Des efforts sont cependant déployés pour accroître leur participation et renforcer leur coopération avec les organismes de normalisation.

Dans le deuxième panel, les conférenciers partageront leurs expériences sur la meilleure façon de promouvoir et de faciliter l’implication des organisations de la société civile dans la normalisation en Belgique pour fournir des normes de qualité qui répondent aux intérêts de tous.

  • Denis Pohl, SPF Environnement
  • Dany Sturtewagen, Comité électrotechnique belge (CEB-BEC)
  • Kris van Eyck, Confédération des syndicats chrétiens (CSC-ACV) (à confirmer)
  • Valérie Xhonneux, Inter-Environnement Wallonie (IEW)

Le panel sera suivi d’un échange de questions et de réponses avec le public

12h20 Remarques de clôture

Laura Degallaix, Organisation des citoyens européens pour la normalisation (ECOS)

12:30 Sandwich lunch




 
Dans la même rubrique
Soutiens