La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
Edito : Histoire de gros sous
Céline Tellier  •  21 septembre 2017

-

« Pour le MR et le cdH, chaque euro public doit être utilisé avec efficience en vue de l’accomplissement des missions essentielles de la Région : l’économie, l’emploi, le défi climatique et la cohésion sociale ». Accroître l’efficience de la gestion publique, et en particulier l’utilisation de ses deniers, comme l’indique cet extrait de la Déclaration de politique régionale, IEW ne peut qu’y souscrire !

C’est pourquoi la fédération était présente tôt ce matin à l’Elysette pour proposer au Gouvernement wallon de concrétiser sa volonté politique par des choix judicieux en faveur d’une mobilité en ligne avec le défi climatique. En effet, le Gouvernement, en conclave budgétaire ce jeudi, envisage de consacrer 500 millions d’euros à 12,5 km d’autoroute dans la périphérie liégeoise (projet Cerexhe-Heuseux-Beaufays, dit « CHB »), projet qui ne ferait qu’ajouter quelques années de dépendance au modèle du « tout à l’automobile » dont on ne connait que trop bien les dérives… en plus d’accroître encore davantage les dépenses d’entretien d’un réseau routier déjà insuffisamment ménagé.

Et si l’on changeait de recette pour voir ? Et si l’on affectait de véritables moyens aux projets permettant de nous mettre sur la voie d’un avenir plus fluide, plus respirable et respectueux de nos responsabilités climatiques et sanitaires ? Et si l’on osait, réellement, utiliser chaque euro public « avec efficience en vue de l’accomplissement des missions essentielles de la Région », dont le défi climatique est clairement revendiqué par le Gouvernement ?

IEW s’est livrée à cet exercice. Il en ressort une proposition d’affectation budgétaire permettant de financer, pour le même prix, 20 ans (!) de mobilité durable. Comment ? Par cinq politiques ciblées permettant de développer les modes actifs, de soutenir les transports en commun et de renforcer les moyens de l’administration régionale dédicacés à la mise en place de politiques de mobilité durable, favorables à l’environnement et de la santé humaine. Vous trouverez ici le détail de cette proposition.

L’affectation budgétaire est un exercice complexe, difficile. IEW se tient à la disposition des pouvoirs publics pour l’envisager sans idéologie, sur base d’analyses nuancées et détaillées.

En attendant, le lecteur découvrira quelques propositions de choix budgétaires dans cette nouvelle fournée de nIEWs, tant en matière de mobilité (faut-il investir dans l’amélioration de l’accessibilité à l’aéroport de Gosselies ?), de fiscalité environnementale (que penser de la taxe carbone ?) que d’énergie (faut-il subventionner les centrales au gaz ?). Bonne lecture !




 
Dans la même rubrique
Soutiens