La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
L’aménagement du territoire s’expose à Anvers : Alimentation et Argent
Hélène Ancion  •  26 septembre 2016  •  Aménagement du territoire  •  Société / Alternatives  •  Alimentation

-
A voir d’urgence, deux expositions grand public font découvrir les ressorts qui sous-tendent notre société. Chacune à leur manière, « Antwerpen à la carte » au MAS et « Show Us The Money » au FOMU sont des expositions d’aménagement du territoire et d’urbanisme. Chacune montre comment des nécessités et des désirs sont capables de façonner les institutions, les transactions, la logistique, la géographie.

« Antwerpen à la carte »

La première exposition est permanente. Elle occupe un étage d’un incroyable building en briques avec vue panoramique sur la ville et ses confins, le Museum aan den Stroom, ou MAS. « Antwerpen à la carte » dure encore jusqu’à 2018 au moins. Elle est consacrée à ce qui se mange à Anvers et à ce qui se mange dans le Monde grâce au port d’Anvers.
Les organisateurs ont su jouer de ce thème complexe pour universaliser les constats et les questions. De manière très forte et vivante, des objets et des gens sont appelés à témoigner des plaisirs de la table. Impressionnant, tout ce qui a changé, et tout ce qui change encore dans les quartiers de la ville, au nom de la nourriture. Justifiés hier ou aujourd’hui, des besoins à satisfaire auront demain perdu leur pertinence ; le paysage et les infrastructures, eux, se seront entretemps pliés pour s’y adapter. « Antwerpen à la carte » ouvre aussi grand la fenêtre vers ce que la nourriture impliquera, demain, comme questions pour la ville elle-même et pour notre planète.

(« Montrez-nous l’argent ! ») “Show Us The Money”

L’autre exposition en est à ses dernières semaines. Vous avez jusqu’au 9 octobre 2016 pour aller jusqu’au Quai des Wallons (Waalsekaai) découvrir la réalité de l’argent en photos. Le Musée de la Photographie a choisi, une fois de plus, de frapper les esprits avec une exposition à connotations sociales et économiques. Avec humour et précision, “Show Us The Money” (« Montrez-nous l’argent ! ») entraîne les visiteurs dans une confrontation visuelle inédite pour mieux comprendre les concepts et les mécanismes de la finance confidentielle.

Sur l’affiche de l’expo, un sosie de Barack Obama pose de dos, dans un bureau. Sosie involontaire ou intentionnel ? Le message réside dans cette ambiguïté : ceux qui s’occupent d’argent sont souvent étrangement proches de ceux qui s’occupent de politique. Une affirmation que l’on retrouve dans le livre de Marc Roche, tout juste sorti de presse : « Histoire secrète d’un krach qui dure ».

L’exposition “Show Us The Money” vous montrera, entre autres phénomènes :
- L’argent qui s’autogénère, via la tonne de bananes achetée à x dollars dans un pays, puis affichant une « valeur » de x+1000 dollars lorsque la tonne est mise en vente dans un autre pays. A qui vont les 1000 dollars ? Aux bananes ? Démonstration en images à l’entrée de l’expo.
- L’argent qui se met à l’abri – mais pas sous un matelas, vous n’y pensez pas ! Pensez plutôt aux voûtes protectrices de la WTF Bank, qui ne révéleront jamais votre secret et permettront à votre belle petite somme de gonfler comme une brioche. Au passage, la WTF Bank doit son nom à « What the F*** », expression anglophone exprimant le mépris pour les conséquences d’un acte, l’opinion ou le bien-être d’autrui. Cette banque virtuelle, montée de toutes pièces exclusivement pour l’exposition, distribue des autocollants marqués au coin de la cynique sagesse des managers de richesse. Un exemple : « Les paradis fiscaux sont des endroits où tu peux placer ta fortune dans l’objectif d’échapper aux règles de ton pays » (Nicholas Shaxson dixit).
- L’argent planqué. Planqué loin, et parfois tout près. Parmi les paradis fiscaux fixés sur papier, on découvre Bruxelles et Amsterdam, à côté du suspect usuel, Luxembourg. Les centres nerveux de ces réseaux hautement influents se trouvent parfois être de simples bureaux à moquette dans un immeuble, au Delaware. Difficile à croire ? Les photos sont là pour le prouver. Avec tout ce que cette affirmation (photo = preuve) convoque comme trouble.
- L’argent volé. Un volet de l’exposition se sert d’impressions numériques d’enregistrements de caméras de surveillance pour émettre l’hypothèse de l’implication des plus éminents politiques et financiers mondiaux dans la crise de 2008. Le luxe de l’anonymat est rompu par des gros plans de visages connus sur feuilles A4 pleines de pixels et de neige vidéo. Au-delà de la possible responsabilité de ces dirigeants, c’est notre propre tendance à vouloir choisir des coupables et notre confiance dans la méthode de collecte de l’information qui sont ici pointées du doigt.
- Et encore beaucoup d’autres choses qui aident à comprendre à quel point l’argent modifie nos perceptions et notre manière d’appréhender les lieux.

Infos pratiques
Antwerpen à la carte : http://www.visitantwerpen.be/detail/mas-museum-aan-de-stroom
Cataloguehttp://www.masshop.be/nieuws/vaste-...
MAS – Museum aan den Stroom
Hanzestedenplaats 1
2000 Antwerpen
Tél. : +32 (0)3 338 44 00
http://www.mas.be
mas@stad.antwerpen.be

Show us the Money : http://www.fotomuseum.be/fr/expositions/wordt-verwacht--show-us-the-money.html
FOMU - Fotomuseum Provincie Antwerpen
Waalsekaai 47
2000 Antwerpen
Tél. : +32 (0)3 242 93 00
http://www.fotomuseum.be
info@fomu.be




 
Voir aussi
Dans la même rubrique
Soutiens