La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
CHB : l’occasion d’un nouvel exercice de démocratie
Pierre Courbe  •  22 octobre 2015

-
Le 08 septembre 2015, six député(e)s du groupe MR au Parlement wallon déposaient une proposition de résolution « relative au chaînon manquant Cerexhe-Heuseux-Beaufays » (http://nautilus.parlement-wallon.be/Archives/2014_2015/RES/279_1.pdf).

Ce « chaînon manquant » (vocable fort peu approprié à la situation wallonne, une des régions d’Europe où le réseau (auto)routier est le plus dense) est un projet autoroutier de 12,5 km de long à l’est de Liège. Connu sous le nom de « liaison CHB » (ou A605), ce projet date de 1969, ce qui ne lui confère aucune pertinence spécifique en 2015 – que du contraire ! Le contexte actuel, marqué notamment par le défi climatique, requiert plutôt une diminution drastique de la demande de mobilité. Or, augmenter l’offre (en développant le réseau routier) ne constitue pas la meilleure méthode connue pour maîtriser la demande…

IEW a tenu à faire valoir ses arguments en utilisant la possibilité qu’ont désormais les citoyens et organisations de déposer un avis sur divers documents parlementaires à partir de cette page du site du parlement. Notons qu’il est nécessaire de s’identifier au moyen de sa carte d’identité électronique. Ce qui requiert donc un lecteur de carte et l’utilisation d’un navigateur compatible (Internet Explorer est accepté par le site DEFICT de l’administration fédérale à laquelle est sous-traitée l’identification, pas Firefox).

Le site du Parlement permet de déposer un avis de 5.000 signes maximum, mais également de joindre un ou plusieurs fichiers. IEW a donc joint à son avis une « suggestion de résolution alternative » pour l’abandon du projet CHB, voir la proposition dans le fichier pdf au bas de cet article. Les arguments qui y sont développés sont relatifs tant au contexte général (émissions de gaz à effet de serre, importations de pétrole, état du réseau routier wallon) qu’aux aspects spécifiques du projet (incidences sur la mobilité, la biodiversité, …).
Sur base de son argumentaire, IEW demande au Gouvernement wallon de :

  • Accepter le constat (déjà posé par l’OCDE en 1996) du caractère non soutenable de l’actuel système de mobilité.
  • Reconnaître que la réduction de la demande doit être à la base d’une stratégie de mobilité durable.
  • Exprimer clairement et sans détour sa volonté de rompre avec la politique passée de développement du réseau (auto)routier.
  • Supprimer du plan de secteur la zone de réservation relative au projet CHB.
  • Mettre un terme à toutes les procédures administratives visant à la concrétisation du projet CHB.

En espérant que ces réflexions permettent d’enrichir le débat parlementaire et, plus largement, le débat public.

Suggestion de résolution alternative pour CHB :




 
Dans la même rubrique
Soutiens