La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
Dès ce 1er septembre, nouvelles interdictions à l’utilisation de pesticides en Wallonie
Pierre Titeux  •  V.xhonneux  •  1er septembre 2014  •  Pollution agricole  •  Biodiversité  •  Eau / Pollution de l’eau  •  Santé environnement

-

Le gouvernement wallon a adopté en septembre 2013 une nouvelle législation se conformant à la directive européenne relative à l’utilisation de pesticides sur le domaine public et certains espaces privés. A partir de ce 1er septembre 2014, les citoyens souhaitant (par exemple) désherber une allée de garage reliée à un égoût ne pourront plus le faire à l’aide de produits chimiques. Dans les espaces publics où l’utilisation de pesticides est déjà fortement réglementée, les services disposent de cinq ans pour arriver à une gestion « zéro pesticides ».

Le Pôle de Gestion différenciée, Adalia, écoconso et Inter-Environnement Wallonie soutiennent cette nouvelle réglementation indispensable pour protéger l’environnement et la santé publique.

A partir du 1er septembre 2014, que l’on soit gestionnaire public, agriculteur ou simple citoyen, les pesticides seront interdits, entre autres :
• à moins de 6 m d’un point d’eau (mare, ruisseau…) ;
• à moins d’un mètre et sur toute surface revêtue connectée à un point d’eau ou à un égout (trottoir, allée de garage, terrasse, cour, etc., quelle que soit leur taille).
Pour trouver des alternatives, les citoyens pourront certainement prendre exemple sur leur administration communale, puisque beaucoup de communes ont revu leur gestion des espaces publics pour se passer de ces produits chimiques. En effet, des restrictions sur les pesticides sont déjà en vigueur dans la plupart des espaces publics et ces produits y seront même totalement interdits dès le 1er juin 2019.

Après des décennies de désherbage chimique, il n’est pas facile de changer de pratiques ; un effort est souvent nécessaire pour changer de regard sur des plantes que l’on considère comme des « mauvaises herbes ». Pourtant, ces plantes - contrairement aux pesticides ! - ne sont néfastes ni pour l’environnement, ni pour l’Homme. Que ce soit en exposition chronique ou aigüe, les pesticides ont en effet de nombreux impacts sur la santé. Des liens ont été clairement établis entre l’exposition aux pesticides et certains cancers, des cas de leucémie chez l’enfant, des maladies neuro-dégénératives, une diminution de la fertilité...

Le Pôle de Gestion différenciée, Adalia, écoconso et Inter-Environnement Wallonie se réjouissent dès lors de l’entrée en vigueur de cette nouvelle réglementation wallonne.

Plus d’infos sur le Programme Wallon de Réduction des Pesticides :
http://environnement.wallonie.be/pesticides




 
Voir aussi
Dans la même rubrique
Soutiens