La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
Repenser notre agriculture et notre alimentation : la position d’IEW
Laurence de Callataÿ  •  25 juillet 2014  •  Agriculture  •  Alimentation

-

Repenser notre agriculture et notre alimentation est un véritable projet de société. Les enjeux de l’agriculture ne concernent pas uniquement les revenus des agriculteurs et l’impact sur l’environnement de la production agricole. D’où viennent nos aliments et de quoi est composée notre assiette ? A quelle alimentation ont accès les publics fragilisés ? Comment sont gérés les 45% de notre territoire wallon couverts par l’agriculture ? Ou encore comment l’agriculture contribue-t-elle à la nécessité de créer de nouveaux emplois ?

L’actualité politique de l’agriculture wallonne est importante. Notre gouvernement se penche sur l’élaboration du 1er Code Wallon de l’Agriculture, décret d’orientation de l’agriculture pour les années à venir. L’élaboration du Plan Wallon de Développement Rural pour la période 2014-2020 constitue également un enjeu clé de même que la transposition de la nouvelle Politique Agricole Européenne qui laisse une importante latitude à la Région. Donner une direction claire à l’agriculture afin de répondre aux enjeux clés et la concrétiser en orientant le soutien public est essentiel.

Force est de constater que l’évolution de l’agriculture s’est faite bien souvent au détriment de l’environnement et de la biodiversité. Malgré le renforcement de la législation, la pression de l’agriculture sur l’environnement reste très importante eu égard à la situation d’autres pays européens.

L’agriculture wallonne est aujourd’hui une des plus intensives d’Europe. La qualité de l’eau s’est largement détériorée, les paysages se sont banalisés. Notre agriculture se caractérise par une utilisation importante d’azote et de pesticides. Les sols s’appauvrissent en matières organiques et se détériorent entrainant notamment des problèmes d’érosion. La biodiversité se dégrade et les surfaces agricoles participant à sa protection sont en régression.

Les nombreuses crises sanitaires (vache folle, grippe aviaire,…) démontrent aussi la nécessité de repenser l’agriculture. Et les graves problèmes de santé publique (diabète, maladie cardiovasculaire, obésité, …) liés à notre système alimentaire industrialisé ne cessent d’augmenter.

Par ailleurs, notre modèle agricole est tourné essentiellement vers le marché mondial et cette dépendance affecte la survie des fermes. Le nombre de fermes et la main d’œuvre associée ont diminué de plus de 60% depuis les années 80.

Il faut donc une véritable réorientation de l’agriculture pour inverser ces tendances. Cette transition ne sera possible qu’avec enthousiasme et émulation autour d’un projet commun pour nos territoires.

La Fédération se base sur les constats et les enjeux qu’elle pose aujourd’hui et sur les principes qu’elle défend pour développer sa vision et formule des recommandations ayant trait au système agricole et au système alimentaire. Les bénéfices d’une telle réorientation sont nombreux en termes de bien-être des populations et des agriculteurs, d’accès à une alimentation saine, de revenus agricoles, de création d’emplois, de qualité de l’environnement et de reconnexion entre les agriculteurs et les citoyens.

Découvrez ici notre position.




 
Voir aussi
Dans la même rubrique
Soutiens