Park(ing) Day, mais pourquoi ?
22 juillet 2012  •  Mobilité douce

-

L’initiative Park(ing) Day vise à remettre en question la place occupée par la voiture dans nos villes. A cette fin, des emplacement de parking sont transformés – pendant quelques heures – en lieu de vie ouvert au public : parc, bancs, musique, jeux... Cette action apporte de la convivialité à ces espaces ordinairement confisqués. L’objectif est d’amener les citoyens à repenser la manière dont nous utilisons l’espace urbain. Et, plus largement, d’engager une réflexion globale sur la notion de qualité de vie en ville.

Lancée pour la première fois en 2005 à San Francisco par le collectif d’art urbain Rebar, avec un seul emplacement de parking occupé, l’initiative Park(ing) Day s’est démultipliée pour devenir un événement mondial rassemblant plusieurs centaines de projets répartis dans plus de 100 villes ces dernières années.

Le tout premier park(ing) à San Francisco en 2005.

Retour au sommaire

Pourquoi cette initiative ?

En milieu urbain, plus de 70 % de l’espace extérieur est dédié aux véhicules privés. Infrastructures routières et espaces de stationnement ont envahi la quasi-totalité de l’espace public. En comparaison, l’espace public accessible et ouvert aux personnes est restreint au minimum.

Le stationnement – c’est-à-dire la location de parcelles d’espace public pour y entreposer des voitures privées – est indissociable de la circulation automobile individuelle. Ces pratiques se sont développées excessivement, au point d’étouffer les autres fonctions de l’espace public et de dégrader significativement la qualité de vie en ville. Pollution, nuisances sonores, mise en danger des usagers lents sont le lot quotidien des citadins.

Il est temps de repenser la ville, de redéfinir un cadre de vie sain, durable et convivial pour ses habitants. L’initiative Park(ing) Day se veut un moyen original de susciter l’expérimentation et la réflexion, en reconquérant des parcelles privatisées par le stationnement et en leur rendant temporairement une fonction d’espace public : interaction sociale, expression culturelle ou politique, lieu de détente et de convivialité, etc.

L’intiative Park(ing) Day se veut citoyenne et ouverte. Toute personne ou groupe concerné peut devenir partie prenante de cette initiative mondiale en organisant son propre park(ing) !