Volvic et sa "bouteille d’origine végétale"
15 janvier 2013

Vous trouverez ici le premier exemple de publicité proposé par un visiteur de notre site. Elle porte sur une publicité de Volvic, producteur d’eau minérale en bouteille, laquelle bouteille serait d’origine végétale. Cherchez l’erreur !!

Voici la publicité greenwashante incriminée, telle qu’elle apparait sur le communiqué de presse de la marque Volvic.

Le critère qui en fait une publcité greenwashante : référence à un aspect restreint du cycle de vie + visuel trompeur

Le communiqué de Volvic parle d’une bouteille d’origne végétale alors qu’en fait, dans cette bouteille, il n’y aurait que 20% de plastique d’origine végétale, ce qui est écrit en tout petit.

En réalité il y a 70% du matériau qui sont issus de l’acide téréphtalique d’origine pétrolière, et 30% de monoethylene glycol d’origine naturelle, ce qui donne, au final 6% de végétal dans notre bouteille !

Le MEG provient de la distillation (produisant de l’éthanol) de la mélasse de canne à sucre. Selon Volvic toujours "Cette dernière [la mélasse] est un résidu issu de l’extraction du sucre et son utilisation n’entre donc pas en compétition avec l’alimentation humaine". Déclaration étrange : la mélasse est tout à fait utilisable dans l’alimentation humaine et il y a donc bien "concurrence" entre ces récipients polluants et alimentation.

Enfin, faut-il le rappeler, la bouteille d’eau en plastique reste l’exemple par excellence d’une génération importante de déchets et d’émissions polluantes notamment lors du transport, alors que l’eau du robinet est disponible à moindre coût, tant pour le portefeuille que pour l’environnement !