La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
Campagne « pesticides et cancers » & paquet pesticide : agissons !
Valérie Xhonneux  •  26 novembre 2008  •  Cancer

-
L’Health and Environment Alliance (HEAL) et le Mouvement Pour le Droit et le Respect des Générations Futures (MDRGF) se sont alliés en France. Leur but : soutenir une campagne visant à faire évoluer les choix de notre société vis à vis de l’utilisation des pesticides. Dans le cadre de cette campagne, ces deux associations, soutenues par la Fédération, lancent un appel aux citoyens : le paquet pesticide est en pleine négociation...

« En Europe, chaque année, au minimum un cancer diagnostiqué sur cent peut être directement imputable à l’exposition aux pesticide, mais beaucoup plus si l’on regarde seulement certains types de cancer comme ceux du sein, de la prostate, des testicules, les leucémies et les lymphomes. En prenant les mesures adéquates pour prévenir l’apparition de ces cancers, ce sont des milliers de personnes qui peuvent être épargnées de l’angoisse d’être diagnostiquées pour cette maladie. »
Cette estimation de l’incidence des pesticides sur les cancers de Monica Guarinoni, Deputy Director de HEAL, est reprise d’un rapport commandité récemment par le Parlement Européen : « The benefits of strict cut-off criteria on human health in relation to the proposal for a Regulation concerning plant protection products » . Bien que le titre semble un peu rébarbatif, ses conclusions sont limpides : les cancers dus à l’exposition aux substances contenues dans les pesticides pourraient représenter au minimum 30 000 cas sur les 3 millions de cancers diagnostiqués chaque année. D’où l’intérêt d’inclure de stricts critères d’exclusion des pesticides dans le projet de règlement en cours de négociation.

La campagne Pesticides et Cancer démarre en France, le plus gros consommateur de pesticides en Europe. La France est aussi un pays où les craintes concernant l’exposition aux substances chimiques synthétiques agricoles sont élevées. Un sondage commandité récemment par le MDRGF indique que 95% des français veulent que l’utilisation des pesticides soit réduite de 50%.

Dans la nIEWs 44, nous vous parlions du désormais célèbre paquet pesticide. Célèbre non seulement pour les passions qu’il déchaine, mais également pour la confrontation notable qu’il met en évidence entre les institutions communautaires. Entre le Parlement Européen, clairement favorable à la protection de la santé humaine et de l’environnement, et la Commission et le Conseil, plus qu’attentifs aux aspects strictement économiques, il y a un gouffre !
Que s’est-il passé exactement début novembre ? La Commission Environnement du Parlement européen, qui votait en deuxième lecture le projet de règlement, s’est opposée non seulement à la division de l’Union européenne en trois zones d’autorisations, mais a également confirmé l’interdiction de mise sur le marché des substances les plus dangereuses (sauf en cas d’exposition des cultures à un risque grave) et l’inclusion des agents neurotoxiques et immunotoxiques sur la liste des substances prohibées.
Tout l’enjeu est bien là : si le vote en Commission environnement était ambitieux, il y a fort à parier (et à craindre !) que la séance plénière du mois de janvier le soit moins. Face au lobby industriel, nous avons besoin de vous pour maintenir l’attention des parlementaires sur les préoccupations des citoyens (et électeurs !) européens : la préservation de leur santé et de celle de l’environnement. Toutes les infos sont sur le portail sante-environnement.be.




 
Voir aussi
Dans la même rubrique
Soutiens