La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
Enraciner une Belgique sans glyphosate
6 décembre 2017  •  Pollution agricole  •  Santé environnement

-
Au nom de la société civile, Saint-Nicolas a félicité Denis Ducarme, le ministre fédéral de l’Agriculture, pour son action politique en vue d’interdire la mise sur le marché du glyphosate au niveau européen. Inter Environnement Wallonie, Nature & Progrès, Pesticide action network Europe et Test-Achats ont déposé dans la corbeille du ministre des propositions pour profiler la Belgique comme un Etat pionnier sans glyphosate.

Fin novembre, les représentants des États-Membres de l’Union Européenne se sont finalement accordés sur la proposition de la Commission Européenne d’octroyer une nouvelle autorisation au glyphosate pour 5 années. Cette approbation est une réelle déception pour la société civile et les Etats comme la Belgique, la France ou l’Italie qui demandaient une sortie progressive de la substance active d’ici 2022 ainsi que des restrictions immédiates pour les usages sur les lieux fréquentés par les publics vulnérables comme les enfants.

Lors d’une rencontre avec… Saint-Nicolas ce mercredi 6 décembre, le ministre fédéral de l’Agriculture Denis Ducarme a réaffirmé la volonté de la Belgique d’avancer dans ce dossier, notamment à travers un arrêté royal interdisant la mise sur le marché du glyphosate pour les particuliers. IEW, Nature & Progrès, Pesticide action network et Test-Achats ont plaidé auprès du ministre pour la mise en place d’un plan d’action concerté entre le Fédéral et les Régions afin de préparer l’interdiction effective du glyphosate en agriculture.
La plate-forme associative a soutenu l’élaboration d’un accord de coopération entre les régions et le fédéral prévoyant le retrait à 5 ans de toutes les formulations commerciales à base de glyphosate. A court terme, les associations proposent d’introduire des restrictions d’usage dans le cadre des agréations des produits (compétence fédérale) et de la lutte intégrée (compétence régionale), dès lors que les alternatives existent déjà et sont déjà couramment utilisées.

Les associations défendent en outre un soutien renforcé aux investissements nécessaires aux alternatives mécaniques et le développement de projets de recherche agricoles ponctuels pour améliorer ces techniques alternatives et faire de la Belgique un pays pionnier en ce domaine.
La saga du glyphosate ne peut rester sans réponse structurelle. Il est essentiel de regagner la confiance des citoyens européens. Les associations proposent en ce sens de soutenir tout processus fédéral qui permettrait d’aboutir au bannissement d’une substance nocive pour la santé et l’environnement, tout en donnant de nouvelles perspectives économiques et sociales au monde agricole.
(Quelques photos ci-dessous)

Contact presse :
Alain Geerts, service presse IEW, 0479 49 76 56
Christophe Schoune, Secrétaire général et porte-parole, 0477.685.021






 
Voir aussi
Dans la même rubrique
Soutiens