La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
Ce samedi 12 octobre, redécouvrez la nuit noire !
Marie Roy  •  10 octobre 2013  •  Efficacité énergétique  •  Biodiversité

-
« Eclairer moins, mieux et seulement là où c’est nécessaire !  » : tel est le leitmotiv de la « Nuit de l’Obscurité » organisée par la Fédération Inter-Environnement Wallonie en collaboration avec l’ASCEN (Association pour la Sauvegarde du Ciel et de l’Environnement Nocturnes). Le soir du 12 octobre, une soixantaine d’activités et extinctions vont être organisées par des administrations communales, des associations, des hôtels, des écoles… dans 40 communes en Wallonie et à Bruxelles pour faire prendre conscience des impacts de la pollution lumineuse et mettre l’accent sur le gaspillage énergétique d’un éclairage nocturne excessif.

Pollution lumineuse ? On parle de pollution lumineuse lorsque les éclairages artificiels sont à ce point présents qu’ils nuisent à l’obscurité normale et souhaitable. Son effet le plus visible est l’occultation des astres par le halo orangé qui surplombe nos agglomérations, mais cette lumière omniprésente est une nuisance qui perturbe gravement le cycle circadien. L’absence d’obscurité perturbe ce cycle naturel jour/nuit et a des effets dramatiques sur de nombreuses espèces animales et végétales et même sur notre santé ! La problématique de cette pollution qui croît de 5 à 10 % par an en Europe et bat des records en Belgique est donc loin d’être anodine et la « Nuit de l’Obscurité » s’attache à le faire comprendre au plus grand nombre, pour que naissent des comportements plus rationnels face à la viscérale peur du noir.

Par ailleurs, et c’est primordial en cette période de disette économique prolongée, l’opération vise également à attirer l’attention et susciter la réflexion sur le gaspillage énergétique lié à l’éclairage nocturne excessif, qu’il soit public, privé ou lié aux enseignes commerciales.

L’enjeu apparaît d’autant plus important que pollution et gaspillage ont la particularité d’être réductibles dans des délais très courts, par exemple sous l’impulsion d’un conseil communal audacieux. Moyennant quelques dépenses d’aménagement de leur infrastructure, le potentiel d’économies est considérable !

Dans 40 villes et communes de Wallonie et à Bruxelles, des responsables communaux et des associations proposent des activités ludiques et didactiques ou des extinctions de l’éclairage public pour permettre à leurs concitoyens de redécouvrir les charmes et les bienfaits de cette obscurité que nous avons perdue. Grande première, des hôtels labellisés « Clé Verte/Green Key » (écolabel international) s’associent à l’événement en éteignant leurs enseignes et éclairages et en sensibilisant leurs visiteurs.

Lutter contre la pollution lumineuse ne veut pas dire tout éteindre mais utiliser de façon raisonnable et raisonnée l’éclairage nocturne, bref : « éclairer ce qu’il faut, comme il faut, quand il faut ».

Vous trouverez ci-dessous le programme complet des activités proposées en Wallonie.

Pour plus d’infos : www.nuitdelobscurite.be et www.ascen.be

Activités en Brabant Wallon
Activités dans le Hainaut
Activités dans la province de Liège
Activités dans la province de Namur
Activités dans la province du Luxembourg
Activités à Bruxelles
Toutes les activités à Bruxelles et en Wallonie




 
Voir aussi
Dans la même rubrique
Soutiens